Témoignages

Martine, comptable (40 ans)

« Alexander, quelle découverte pour moi ! Cette méthode m'apporte la fluidité physique et la présence dont j'avais besoin pour continuer à avancer dans ma pratique de l'équitation. »


Béatrice, collégienne (11 ans)

« La Technique Alexander n’est pas une position mais plutôt une direction ou une intention. Elle m’a permis de soulager mon mal d’épaules car je stressais beaucoup et cela affectait mes épaules. Elle permet d’avoir un corps décontracté et sain. Elle peut se pratiquer n’importe où et dans toute situation. Elle est même importante dans la danse et aussi la musique, si vous jouez un instrument. Elle permet aussi de gérer son stress. »


Marie, professeure de piano (65 ans)

« J’ai suivi 10 cours de méthode Alexander qui m’ont permis de me rendre compte que se tenir droite était à l’opposé de mes certitudes ! Cette méthode à laquelle je pense très souvent m’apporte du bien-être tant dans la vie quotidienne que dans la pratique de mon instrument, le piano, et dans la pratique du taï-chi. J’ai depuis moins de douleurs ( pratiquement plus du dos ) et lorsque je commence à ne plus penser à ce que j’ai appris ( ce qui arrive malgré tout souvent ! ) une petite voix me dit de corriger immédiatement ma posture ! Je recommande vivement cette méthode à mon entourage. »


Etienne, sportif professionnel (30 ans)

« J'ai beaucoup progressé dans ma façon de m'organiser, et ce que j'ai appris me sera profitable. Ces cours ont permis de faire un travail précis dans les gestuelles particulières au sabre japonais. »


Baya, retraitée (66 ans)

« Je souffre d'une maladie respiratoire, la BPCO (Broncho-Pneumopathie Chronique Obstructive) au stade IV, sous oxygénothérapie 24h/24. J'ai donc voulu tenter l’expérience de la méthode Alexander qui m'a appris à prendre conscience du fait que je marchais habituellement le dos voûté, la tête dans les épaules et que mes problèmes respiratoires n'en étaient que plus amplifiés. Avec la Technique Alexander, j'ai travaillé à partir de la position assise, dans la marche et dans de nombreuses procédures pour me permettre de respirer plus naturellement. En apprenant la méthode, on réapprend à rétablir un équilibre vital. Durant trois mois, jour après jours, j'ai constaté de très bons résultats dans ma manière de me tenir soit assise, soit dans la marche, avec une vraie prise de conscience de ma respiration et de ma posture. J'ai déjà constaté des progrès assez rapides dans ma capacité à retrouver par moi-même ma verticalité pour continuer à bien respirer et mieux marcher. »


Daniel, retraité (70 ans)

« La Technique Alexander m'a permis de me lever d'une chaise ou de m'asseoir sans forcer, de garder la tête en avant du corps pour marcher, de laisser les bras en direction du sol et légèrement en avant, de laisser la colonne vertébrale se dégager pour permettre au pieds de marcher en ligne droite. »


Matthieu, étudiant en cinéma (19 ans)

« Travail très intéressant pour les musiciens ou les comédiens ! Et même pour toutes personnes souffrant de mal de dos ou problèmes posturaux. »


Rémi, pianiste et chanteur professionnel (30 ans)

« La technique Alexander m'a vraiment permis de faire un bond en avant sur la perception que j'ai de mon corps et la façon dont je l'utilise pour jouer de mon instrument (piano). Les cours m'ont donné des moyens pour me laisser tranquille en jouant et pour réduire mes tensions inutiles face à certaines situations professionnelles stressantes. Le résultat est moins d'angoisses et une meilleure gestion de mes ressentis et donc de mon corps dans mon activité professionnelle. »


Sébastian, chanteur lyrique professionnel (35 ans)

« Cela fait maintenant trois ans que je suis les cours, de manière intensive sous forme de stage grâce à l'aide de l'Afdas. Chanteur lyrique, j'étais très centré sur ma technique vocale, oubliant que la voix elle-même reposait sur un instrument plus grand auquel je n'avais jamais prêté attention : mon corps.

Les premiers cours ont été déterminants pour moi; la patience, la rigueur et l'exigence, la clarté du discours ont été autant d'éléments qui m'ont convaincu de poursuivre ce travail. Grâce aux leçons, j'ai constaté à quel point je n'étais pas dans le ressenti mais plutôt et seulement dans la volonté de faire du son au détriment de la globalité du geste vocal et des répercussions sur le corps. J'ai compris l'importance de la bonne posture pour trouver des bons appuis dans le corps, des bons appuis de souffle et de ses directions; et de libérer au fur et à mesure le corps de toutes les béquilles et autres contraintes que je lui imposais. J'ai compris que le corps n'était pas un bloc mais fonctionnait par dissociations, que le travail n'était pas extérieur mais toujours dans le ressenti.

Ce que j'ai apprécié dans le travail proposé, c'est la pratique de l'Alexander avec mon instrument. Nous avons toujours travaillé avec la voix. De ce fait j'ai rapidement évolué, oubliant progressivement les résistances et les limites que je pouvais avoir avant le travail.

Les cours m'ont beaucoup aidé en changeant ma posture mais au sens large : travailler sur mon corps a libéré ma voix et m'a rendu un chanteur plus serein et positif sur les scènes et dans toutes les auditions qui ponctuent la vie d'un chanteur lyrique. »


Marin, saxophoniste (30 ans)

« En tant que musicien saxophoniste de haut niveau, je ressens depuis longtemps la nécessité d’être plus conscient de mon corps et d’en acquérir le bon usage. En un an, la Technique Alexander que m’enseigne Sébastien Egret m’a accompagné sur la voie d’une proprioception plus affûtée et d’une meilleure utilisation de moi-même. Cette amélioration m’a clairement permis de réduire mes douleurs liées à l’utilisation de mon instrument et à mes actions quotidiennes, mais également d’améliorer mes performances musicales en développant une plus grande confiance en moi et en me permettant de gagner en assurance et en présence scénique. »


Baptiste, violoniste professionnel (25 ans)

« Ces cours de Technique Alexander ont été d'une grande utilité pour moi. Elle m'a ouvert sur une autre approche de mon quotidien et sur mon rapport avec le violon. Je la recommanderais vivement à tous les musiciens en quête de stabilité. »


Grégory, professeur de guitare et de chant (35 ans)

« Grâce aux cours de Technique Alexander, j'ai pu apprendre des outils pour changer l'utilisation de mon corps dans mon activité professionnelle. Je sens mes gestes plus efficaces, et dans les situations d'effort une plus grande efficacité avec moins de tension. Je me fatigue donc moins.

Lorsque je joue de la guitare, mes mouvements ont pris une autre direction, qui vont vers plus de confort, dans une prise en compte globale de tout le corps, et non juste des doigts.

Pour la voix le résultat est très intéressant : la voix sort mieux, en souplesse. Cette approche a réellement changé ma façon d'utiliser mon corps et d'envisager le mouvement. »